Le Ladakh en Royal Enfield

« 1200 km en moto à travers l’Inde, sur le toit du monde »

 

Par Matthieu Tordeur

Le plan est simple : louer des motos, franchir le plus haut col du monde à 5359 mètres d’altitude, s’arrêter en route dans les monastères bouddhistes et éviter de tomber dans les ravins vertigineux qui bordent les sublimes pistes du Ladakh.

Après 5 semaines passées seul sur les routes au Kirghizistan, en Chine et au Pakistan où j’ai parcouru à vélo l’intégralité de la Karakoram Highway, je franchis la frontière avec l’Inde le 15 juillet 2017 pour retrouver Nicolas, mon pote avec qui j’ai fait le tour du monde en 4L pour promouvoir la microfinance. C’est la première fois que nous repartons ensemble à l’aventure depuis notre retour en août 2014.

À Manali, tout au nord de l’Inde, je troque mon vélo contre une moto Royal Enfield Classic 500cc et nous nous lançons à la conquête du Ladakh, destination Leh. Littéralement, le Ladakh signifie « pays des hautes passes » et nous comprenons rapidement pourquoi : la route de Manali à Leh compte trois cols à plus de 5000 m d’altitude. Récit en images d’une expédition en Royal Enfield dans les montagnes reculées du Petit Tibet.

« Qu’est-ce qui pousse un jeune homme de constitution ordinaire et d’éducation classique à s’asseoir un jour au guidon d’une motocyclette et à ne jamais plus rien désirer d’autre que d’avaler les kilomètres, torse immobile, regard perdu, la poignée des gaz enfoncée – à fond, vers l’horizon ? » – Sylvain Tesson

Quelques articles

Instagram