Sierra Leone : “A Million Waves”

« A million Waves » 

réalisé par Daniel Ali et Louis Lesson

A la mort de son père il y a deux ans, Kadiatu Kamara doit affronter seule l’épidémie du virus Ebola qui ravage son pays. « C’est pour cela que j’ai rejoint le club de surf ».

En découvrant le surf, celle que l’on surnomme aujourd’hui KK y trouve instinctivement un échappatoire. A 19 ans, KK considère l’océan comme un symbole d’espoir capable de catalyser tous ses rêves et dissiper ses peurs. « Durant la période du Ebola, le surf a changé ma façon de vivre. Lorsque je suis stressée, il faut que j’aille surfer. A ce moment là, tout mon stress disparait. »

Aux côtés de sa communauté de surfeurs de la plage de Bureh, un village côtier au sud de la capitale de Freetown, KK apprend à se lever tôt lorsque les vagues sont bonnes. « Si tu veux accomplir quelque chose, tu dois t’y préparer », dit-elle. Avec le parc national de la « Western Area » en fond de tableau, bordée de palmiers géants, Bureh est décrite comme un coin de paradis oublié de l’Afrique de l’Ouest. « Aujourd’hui, je pense sans arrêt aux vagues et m’imagine surfer dans d’autres pays. Je me sens libre, je me sens heureuse et je me sens fière. » KK est à ce jour l’unique surfeuse de Sierra Leone.

 

Découvrez le travail de Daniel Ali

Quelques articles

Instagram